Les hauts-fonds

Contact

22 rue Kérivin

29200

Brest

Pour Chorus seul

1er octobre 2013

Pour Chorus seul

A Jean-Pierre Duprey et Claude Tarnaud
"Quelle autre figure en effet parmi les grands absents de la critique institutionnalisée, mieux que Jean-Pierre Duprey, a durablement brouillé les pistes de la réception de la poésie dans l’immédiat après Seconde Guerre mondiale ?…"

Désapparences de Nestor Ponce

1er juin 2013

Désapparences de Nestor Ponce

Petits chemins
Tout chemin s’effondre quelque part
Toute flamme se précipite vers un océan
Tout poteau d’exécution brise nos chaînes
Nue rugissant un fouet tendu
je suis un ion de chair qui soupire :
tout l’amour du monde tout

Crucifiction d'Alain Le Saux

1er octobre 2008

Crucifiction d’Alain Le Saux

"O coeur grand angle ! Des pizzicati à foison
N’importe qui est un séisme-soleil-miel
Sur chaque tranche de mes livres
verse le sang d’une enseigne qui fut rutilante rouille."

Poème
de l’instant

Serge Sautreau

Rivière je vous prie

Loin, un instant, des rives, souvenons-nous, riverains des cours de porcelaine, souvenons-nous des loges de verre, entre flammes et idoles, où se pâmaient le mythe, la révolte, les tyrannies de la fin…

Loin, à l’instant, loin du poumon fertile, c’est l’origine qui appelle avec de longs herbiers ondulant sous la nacre, laissant apercevoir des sables habités, des galaxie solubles, des à-pics de massifs coulés s’engloutissant dans le vert sombre.

Pour invoquer. Pour éveiller le dieu. Pour ne jurer de rien. Pour accueillir. Rivière.

Serge Sautreau, Rivière je vous prie, Éditions l’Atelier le Ciel sur la Terre, 1997