Les heures grecques de Guillaume Decourt

Les heures grecques de Guillaume Decourt

Argent

Notre vieux chauffeur de taxi se signe

Lorsque nous passons devant une église

Il dit qu’on a laissé la Grèce en rade

Que l’Europe est une vraie mascarade

Coupe les vivres à ceux qui s’enlisent

L’arithmétique le bateau la vigne

L’olivier d’Elytis c’est de la po-

Ésie mais il faut aussi de l’argent

La radio diffuse un rébétiko

Qui dit l’amour et le malheur des gens

Paru le 1er septembre 2015

Éditeur : LansKine

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Alejandra Pizarnik

Poema para Emily Dickinson

Del otro lado de la noche
la espera su nombre
su subrepticio anhelo de vivir,
del otro lado de la noche !

Algo llora en el aire,
los sonidos diseñan el alba.

Ella piensa en la eternidad.

Alejandra Pizarnik, « Poema para Emily Dickinson ».