Les insomnies - la nuit qui m’avait tant servi

– musique – graphisme – acrobatie – poésie –
Création pluridisciplinaire d’après des œuvres de René Char © Éditions Gallimard

En quelques mots, le projet Les insomnies, c’est :
- L’idée de ne pas s’endormir. . .
- La volonté de lier nos univers visuels, gestuels et sonores à la poésie faite de mots.
- L’envie d’une forme hybride questionnant les possibles du spectacle vivant .
- La nécessité d’une résistance par l’acte créatif .



Conception / Sébastien Dault
Images / Katerini Antonakaki
Acrobatie / Sébastien Dault
Piano / Ilias Sauloup
Jeu / Olivier Sellier

Contact :
Aurélie Bonnet : chargée de diffusion
diffusion@lamaindoeuvres.com / 06.63.13.12.81

Mathilde Pourchez / la main d’oeuvres
administration et production
admin@lamaindoeuvres.com / 06 31 23 23 81

Site de La Main d’œuvre



Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.