Les passagers

d’Élisabeth Chabuel

Les passagers

Aquarelles de Emmanuel Mergault.

Les passagers fait suite à une collaboration artistique entre Emmanuel Mergault, peintre, et Élisabeth Chabuel, poète. En traçant lignes de construction et lignes de fuite, le peintre agence un espace urbain froid et étonnamment dépeuplé. Villes en devenir ? Ou villes vestiges après l’abattement d’un cataclysme ? La poète questionne l’être vivant absent de ces villes. Elle part de l’anonyme déferlement humain pour aborder l’intime : le "je" de chacun de nous, habitants du Globe terrestre. Elle se nourrit des images du peintre et les confronte à sa perception personnelle des villes qu’elle fréquente et des ombres qu’elle y rencontre : foule, passants, mendiants, passagers de nos habitacles communs (train, bus, métro, tramway) où une promiscuité momentanée met parfois en jeu des impressions singulières.

Élisabeth Chabuel, poète et dramaturge, partage sa vie entre Die dans la Drôme et Grenoble.
Originaire de Poitiers, Emmanuel Mergault a fait des études d’arts plastiques et design, avant d’être décorateur dans l’événementiel durant six ans. Il est affilié à la Maison des Artistes depuis 2001.

Paru le 1er septembre 2019

Éditeur : Voix d’encre

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Rivages oubliés

Nous sommes devenus des noms innombrables
Immigrants ensemble
Les vêtements de la parole sont à présent secs
Et pour les sanglots
Le voyage Accroche des pinces à linge
Là-haut
Sur les cordes du vent.

Gebran Saad, Rivages oubliés, traduit de l’arabe (Syrie) par Antoine Jockey, Éditions LansKine, 2019.