Les sept voyages d’Ali l’Homme Tapis

Christian Olliet

Les sept voyages d'Ali l'Homme Tapis

Ce poème est aussi un conte oriental, où le Tapis n’est plus un transport magique mais le motif qui tisse le récit et le destin d’Ali. Il le mènera inéluctablement jusqu’au Nouveau Monde… La tête à l’envers publie ce conte-poème dans la collection "Gourmandise" car c’est un bonheur de lire ce petit chef-d’oeuvre de fantaisie, d’humour léger et de rythme. Mais qu’on ne s’y trompe pas : comme souvent dans les contes, sous la légèreté apparente, se cache la gravité d’une réflexion sur le déroulement de la vie.

Texte de l’éditeur.

Paru le 12 décembre 2018

Éditeur : La tête à l’envers

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.