Les yeux paralysés de Christian Dufourquet

Les yeux paralysés de Christian Dufourquet

Tant d’amis s’en sont allés
Dans la nuit tant d’oiseaux
Qui laissent pendre leur chant
Comme une rame
Sur le sillage
En l’air de leur présence
Evanouie

Comme un dernier souffle d’espace
Qui nous lie
A la buée d’un quai fantôme
Où neigent
Des papillons de nuit

Si nombreux ce soir à voleter
Autour de mon coeur
Qui pèse
A mi-hauteur d’un ciel
D’étoiles anéanties

Paru le 1er février 2013

Éditeur : L’arachnoïde

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Baudelaire

Delphine et Hippolyte

Mes baisers sont légers comme ces éphémères
Qui caressent le soir les grands lacs transparents

Charles Baudelaire, 1821-1867, « Delphine et Hippolyte », Les Fleurs du mal, 1857.