Lointains de Georges Bonnet

Lointains de Georges Bonnet

Des mots que j’aime sont sarments noueux et secs, sans ambiguïté en leur aspect rudimentaire. Aveuglés très par la lumière, ils parlent à voix couverte, sous d’humbles frondaisons.

Paru le 1er mars 2005

Éditeur : Océanes

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Coplas

Admire l’étonnante chose :
mon ombre posée sur le mur
et à la fenêtre la lune !

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.