Louise

Auteur : Claude Confortès

"Je n’ai rien vu, ni son courage ni son calvaire.
Elle savait dans son corps que l’ultime combat était engagé.
Elle s’est battue jusqu’à la dernière goutte d’énergie.
Dans son regard, je le voyais. Elle m’aimait.
Ce que je n’ai vu,
c’est qu’elle me disait adieu, de toute mon âme…"

Paru le 1er janvier 2004

Éditeur : Atlantica -Séguier

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Claude Michel Cluny

Odes Profanes

Tout déjà était en toi
même l’âpre saveur des paroles des morts
Avec sur ta bouche close
leur goût d’indicible sel.
Mais empare-toi de l’absence et ose
Va avance aveugle et seul
Toute flèche aime sa cible.
L’enfance le sait qui, libre
(habiter Nulle Part est le plus sûr)
déchire sans innocence
son invisible futur.

Claude Michel Cluny, Odes Profanes, Éditions de la Différence, 1989.