Maeght editeur

Contact

42 rue du Bac

75007

Paris

L’inusable des lèvres

1er octobre 2007

L’inusable des lèvres

"L’ouverture de la lagune
Cargo qui passe à mi-hauteur de la volupté,
et quantité de pieux, d’énormes quinconces
aux bottes de salsifis des pilotis mal équarris.
Mais quand c’est terminé le thé, fini de rire,
Le canal se nacre, et se détache
la poignée de ne rien dire…"

Poème
de l’instant

Marie de France

Lais

Tous deux comme est le chèvrefeuille
qui grimpe autour du coudrier ;
sitôt qu’ils se tiennent enlacés
il n’est plus de tronc ni de feuilles,
et peuvent alors vivre à jamais.
Mais si l’on veut les séparer,
du coudrier c’en est fini,
soudain du chèvrefeuille aussi.
« Belle amie, ainsi va de nous :
ni vous sans moi, ni moi sans vous ! »

Marie de France, Lais, "Le Lai du Chèvrefeuille", Traduction inédite du Printemps des Poètes.