Boujan-sur-Libron

Coordonnées
Adresse : 9 rue Paul Valéry
34760 Boujan-sur-libron

Contact : Madame Sylvaine Gabin
Email : sylvainegabin34@gmail.com

Le village de Boujan/Libron (3206 habitants), situé aux portes de Béziers dans l’Hérault mais aussi entre mer et montagne, se trouve au cœur du vignoble des côteaux du Libron. Sa circulade médiévale et l’église St Étienne sont les témoins d’un passé datant du XI e siècle.
Depuis seize ans la commune se mobilise pour fêter le Printemps des Poètes et organiser son concours annuel au mois de Mars. Certes les adultes y participent mais également les enfants des écoles maternelles et élémentaires stimulés par leurs directeurs.
Boujan aime la poésie et veut rester dynamique en multipliant de nombreuses actions afin de partager tout au long de l’année des moments de grande convivialité.
Ce Label est la récompense de tous ces efforts passés et à venir.

Les réalisations et les objectifs :
Participer au Printemps des Poètes.
L’atelier d’écriture poétique dont aboutissement au mois de Mai rassemble de nombreux poètes.
En septembre, exposition des travaux de l’atelier durant la journée des associations.
En octobre, participation à la Fête de l’Automne par des lectures publiques.
Organisation de scènes ouvertes.
Rencontres dans les jardins, les chapelles, les propriétés, les maisons de retraite.

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.