Marie de France

Née en 1160, Marie de France est une poète en langue d’oïl du Moyen-âge qui vécut en France et surtout en Angleterre, à la cour d’Aliénor d’Aquitaine.

Elle est la première femme de lettres en Occident à écrire en langue vulgaire, quand Héloïse, sa contemporaine, écrivait toutes ses lettres à Abélard en latin.
Marie de France appartient à la génération des auteurs qui illustrèrent l’amour courtois en littérature, en particulier à travers l’adaptation des légendes bretonnes en dialecte anglo-normand et en vers. Elle se tourne vers une culture contemporaine, celle des lais, qu’elle a entendus chantés par des jongleurs bretons, et qu’elle dit, dans le « Lai de Milun », transcrire avec plaisir.
Dans ces légendes chantées, qui peuvent aller de 118 vers (« Le Lai du Chèvrefeuille ») à 1184 (« Eliduc »), les realia et les mirabilia coexistent : les personnages historiques sont fils de fée, l’amour courtois qui rassemble ou sépare les protagonistes est soutenu par des personnages fantastiques, et engendre des métamorphoses ou des apparitions surnaturelles.

Ses textes présentent une morale humaine et chevaleresque, en réaffirmant les vertus de l’honneur et de la justice. On y trouve un conflit profond entre la morale sociale et une morale individuelle, fondée sur la puissance des sentiments et sur le fin amor, l’amour pur. Dans ces conflits, les Lais donnent à lire des personnages féminins de premier plan, capables d’influencer les hommes et d’affirmer leur audace.
Marie de France a également écrit des Fables, qui sont les premières versions en langue française de celles composées en grec par Ésope, à qui elle reprend la dénonciation des abus des puissants, en l’infléchissant de manière innovante dans le sens d’une remise en question de certaines structures féodales. Ces Fables ont été éditées pour la première fois en 1820 par Jean-Baptiste Bonaventure de Roquefort, après avoir été identifiées et retrouvées dans trente-trois manuscrits médiévaux rédigés entre le XIIIe et le XVe siècle. Elle a enfin composé des récits d’édification religieuse dans la tradition du voyage vers l’au-delà, notamment Le Purgatoire de Saint Patrice, rédigé selon une perspective chrétienne qui évoque dans le détail, comme le fera Dante deux siècles plus tard, les souffrances qui attendent l’homme pécheur.

Elle meurt au début du XIIIe siècle, vers 1210.

Extrait

… Kar ne pot nent vivre sanz li,
D’euls deus fu-il tut autresi,
Cume del’ Chevrefoil esteit,
Ki à la codre se preneit.
Quant il est si laciez è pris ;
E tut entur le fust s’est mis,
Ensemble poient bien durer
Mès ki puis les volt désevrer,
Li codres muert hastivement,
E Chevrefoil ensemblement ;
Bele amie si est de nus
Ne vus sanz mei, ne mei sanz vus …

« Lai du Chèvrefeuille » de Marie de France

Bibliographie

Œuvres poétiques de Marie de France

  • Lais et Sonnets, Marie de France, Louise Labé, Édition de Rémi Poirier et Jean-Jacques Vincensini, Flammarion, collection Étonnants.Classiques, à paraître, janvier 2021.
  • Lais, Édition bilingue de Philippe Walter, Éditions Gallimard, Collection Folio classique, Série Chefs-d’œuvre de femme, 2020.
  • Lais, Traduction de Philippe Walter, Dossier de Mathilde Grodet, Éditions Gallimard, collection Folio+collège, 2019.
  • Lais du Moyen Âge, Édition bilingue de Philippe Walter, Lucie Kaempfer, Ásdís R. Magnúsdóttir et Karin Ueltschi, Éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2018.
  • Lais, Dans Lais bretons, XII-XIIIe siècles / Marie de France et ses contemporains, édition bilingue de Nathalie Koble et Mireille Séguy, Honoré Champion éditeur, 2018.
  • Les Fables, Traduction, présentation et notes de Françoise Morvan, Actes Sud, 2010.
  • Les Lais, Traduction, présentation et notes de Françoise Morvan, Actes Sud, 2008.
  • Œuvres complètes de Marie de France, Édition de Nathalie Desgrugillers, Éditions Paléo, 2007.
  • Les Deux amants : XIIème siècle, Édition bilingue de Christophe Chomant, Chistophe Chomant éditeur, 2007.
  • Lais, Traduction de Philippe Walter, Lecture accompagnée par Jean-Pierre Bordier, Éditions Gallimard, Collection La Bibliothèque Gallimard, 2004.
  • Le Lai du rossignol : et autres lais courtois, Traduction de Françoise Morvan, EJL, Librio, 2001.
  • Lais, Traduction de Laurence Harf-Lancner, Le Livre de Poche, 1998.
  • Lais, Traduction de Laurence Harf-Lancner, Librairie générale française, Classiques médiévaux, 1998.
  • L’espurgatoire seint Patriz, Édition de Yolande de Pontfarcy, Éditions Peeters, 1995.
  • Le lai de Lanval, Traduction de Laurence Harf-Lancner, Librairie générale française, Les classiques d’aujourd’hui, Le Livre de poche, 1995.
  • Lais, Traduction d’Alexandre Micha, Éditions Flammarion, 1994.
  • Lais, Traduction de Laurence Harf-Lancner, Édition de Karl Warnke, Librairie générale française, Le Livre de poche, Lettres gothiques, 1992.
  • Les Lais, Traduction de Pierre Jonin, Honoré Champion éditeur, 1982.
  • Les lais, Édition de Jean Rychner, Honoré Champion éditeur, 1981.
  • Les lais, Édition de Jeanne Lods, Honoré Champion éditeur, 1959.
  • Le lai de Lanval, Édition de Jean Rychner, Notes de Paul Aebischer, Lettres Modernes Minard, 1958.
  • Les lais de Marie de France, Traduction de Paul Tuffrau, L’Édition d’Art, 1923.
  • Les lais, Édition de Ernest Hoepffner, Perche éditions, 1921.
  • Six lais d’Amour : Lanval, le Chèvrefeuille, Eliduc, Guigemar, Le Laustic, Yonec, Édition de Philéas Lebesgue, E. Sansot et Cie éditions, 1913.
  • Poésies de Marie de France, Édition de Jean-Baptiste-Bonaventure de Roquefort, Éditions Marescq, 1832.

Essais sur l’œuvre et la vie de Marie de France

  • Baptiste Laïd, L’Élaboration du recueil de fables de Marie de France, Honoré Champion, Paris, 2020.
  • Carla Rossi, Marie de France et les érudits de Cantorbéry, Paris, Éditions Classiques Garnier, 2009
  • Diane Watt, Medieval women’s writing, Polity, 2008.
  • Jean Dufournet, Amour et merveille. Les lais de Marie de France, Champion, collection Unichamp, Paris, 1995.
  • Edgart Stenaert, Les lais de Marie de France : Du conte merveilleux à la nouvelle psychologique, Champion, 1978.
  • Baum, Richard, Recherches sur les œuvres attribuées à Marie de France, Winter, 1968.

Texte en partage