Mémoire d’encrier

Contact

554 Bourgeoys

H3K 2M4

Québec Canada

Rose-pirogue

1er février 2016

Rose-pirogue

Il ne faut pas ruser avec le rose. C’est une couleur douloureuse.
La poésie m’a appris que j’étais une lesbienne transversale, un punk métaphysique, un bluesman aveugle, un partouzeur timide et un ascète à hélices. Et que sans doute, nous nous ressemblions…
Poète, romancier et slameur, Julien Delmaire fait peau et paroles neuves. Rose-Pirogue est un cocktail poétique détonnant, qui navigue entre érotisme, mélancolie et révolte.
Cf Africultures (…)

Anthologie secrète de Davertige

1er janvier 2003

Anthologie secrète de Davertige

Idem ! c’est le coktail de la résurrection et du suicide ; l’amour y couche la mort, dans notre conscience, sur le pavé ou le chiendent, au contraire de cette "vieillerie poétique" où la vie se fige et croupit. Nous partageons avec Dvertige un monde vécu trop souvent peut-être à notre insu même, et recréé nullement dissemblable de la nôtre. Ainsi recommandons-nous au lecteur un climat moderne de (…)

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.