Mercure de France

Colelction de poésie

Fidèle à la tradition qui anime le Mercure de France depuis sa création, cette collection accueille les recueils de poèmes et essais des poètes majeurs du XXe siècle et du siècle à venir.

Poésie contemporaine
Poésie étrangère

Contact presse : Marion Barbé-Henriot
Marion.barbe@mercure.fr

Contact

26 rue de Condé

75006

Paris

L'heure présente

1er novembre 2011

L’heure présente

"Un souvenir
Il semblait très âgé, presque un enfant,
Il allait lentement, la main crispée
Sur un lambeau d’étoffe trempée de boue.
Ses yeux fermés, pourtant. Ah, n’est-ce pas…"

Les archives du littoral

1er février 2011

Les archives du littoral

Edition bilingue.
Traduit de l’anglais par Marie-Claude White
Le littoral : la limite entre continent et océan, lieu de phénomènes complexes – retraits et avancées, transgressions et régressions, une ligne variable, rythmes divers. C’est sur ce terrain que Kenneth White a basé sa poétique.
Et c’est là, dans son poste de vigie, qu’il accumule ses « archives », documents qui suivent les lignes du monde, de l’Écosse à l’Alaska, de la Bretagne au Japon, écrits soit à la première personne, soit en (…)

Journal d’un enfant sage

1er novembre 2010

Journal d’un enfant sage

Je saute à pieds joints dans les flaques. N’y voyez pas malice, c’est mon bonheur ! J’aurai trois ans en juillet : je marche sur le ciel.
Je cours derrière les papillons et bavarde avec les fourmis.
Pardonnez-moi si j’arrache les pétales des fleurs et fais tomber les livres de la bibliothèque.
Je vide et je remplis. Je construis et détruis. Je fais, puis je défais. J’ai compris qu’en cette vie l’on doit répéter sans cesse les mêmes gestes. Il n’y a pas de dieux au ciel, juste un vieux Père Noël fatigué (…)

<i>La forêt de l'amour en nous</i>

1er octobre 2009

La forêt de l’amour en nous

"C’est elle la magicienne
Chargée d’un village d’histoires d’ancêtres
Et des nuages qui les vêtirent
La voici désormais dans sa splendeur
Déambulant
Un ensemble de visages à peine esquissés
Et un vol d’oiseaux tournent autour d’elle
Une quenouille entre ses mains
Que vont dire les fils tirés par les doigts du soupçon
De la nuit et de ses ombres qui veillent ?"

ça

1er mars 2009

ça

"Un grand livre de la nuit. La nuit des corps, la nuit ferroviaire, la nuit de l’Histoire, tout cela interprété par une voix singulière, harmonieuse et rauque à la fois. Le territoire de la maladie et la recherche du salut sont ici revisités par un bâtisseur du langage, arpenteur des terres intimes, une sorte de soldat (ils sont d’ailleurs nombreux ici) combattant à découvert. Les poèmes de "ça" témoignent de ces affrontements mais également d’un accord avec le monde, la langue, les paysages, les êtres (…)

Les poèmes solaires d'Homero Aridjis

1er mars 2009

Les poèmes solaires d’Homero Aridjis

précédé de Le poète en voie d’extinction et suivi de Baleine grise
Traduit de l’espagnol (Mexique) par Ivan Alechine
Préface d’Yves Bonnefoy

L'évangile du gitan de Jean-Marie Kerwich

1er octobre 2008

L’évangile du gitan de Jean-Marie Kerwich

"Qui nous aide à respirer commence par nous couper le souffle : chaque texte du livre de Jean-Marie Kerwich est un paquet d’embruns qui ouvre violemment la fenêtre de l’âme. Cette violence est salutaire — l’ultime ruse de la douceur du ciel pour nous atteindre. C’est toujours malgré eux que les prophètes de la Bible, souvent illettrés, deviennent le bois sec dont s’empare le feu de l’absolu, pour nous éclairer. Pas plus qu’eux Jean-Marie Kerwich n’a choisi de changer en or les mots qu’il touche avec ses (…)

<i>Les obscurcis</i>

2 mai 2008

Les obscurcis

Trois livres en un.
Les obscurcis, dédié à Claude Estéban, est une réponse à son poème « Je suis le mort ». Nous sommes ce qui n’est pas/noms variant avec la réverbération de la lumière sur la pierre/rangés par ordre d’oubli et de datation/transvasable lorsqu’il plaît à la terre de se retourner.
Compassion des pierres parle de la naissance des mots quand le vent était le seul habitant de la planète, du langage réduit à une ligne droite réservée aux oiseaux ; les consonnes portaient des vêtements rêches (…)

La longue chaîne de l’ancre

1er avril 2008

La longue chaîne de l’ancre

Ce livre rassemble les recherches d’Yves Bonnefoy en poésie depuis son dernier recueil Les Planches courbes. Ces recherches tendent à visiter toujours plus le rapport de l’écriture en vers et de l’écriture en prose, le passage entre l’une et l’autre se découvrant dans des régions subconscientes dont le poème est l’écoute, mais nullement passive. Il s’agit en fait d’élargir les bases de la conscience. La longue chaîne de l’ancre, c’est celle qui arrime l’esprit humain dans les eaux profondes de (…)

Le traité du pianiste et autres écrits anciens

13 mars 2008

Le traité du pianiste et autres écrits anciens

Ce volume rassemble la plupart des écrits publiés par Yves Bonnefoy à sa venue à Paris vers 1945, et jusqu’en 1951, années durant lesquelles il fut à proximité du groupe surréaliste. On y trouvera des essais et des poèmes parus alors en revue et parfois réimprimés depuis de façon confidentielle, mais aussi le Traité du Pianiste, un récit qui avait fait l’objet d’un petit volume en 1946, mais que son auteur n’avait jamais republié en langue française – il y eut une édition anglaise et une italienne - du fait (…)

Poème
de l’instant

Emmanuel Moses

Il était une demi-fois

Donnez-moi un mot
J’en ferai deux, j’en ferai trois
Et puis cent, et puis mille
Et quand je ne pourrai plus compter
Je repartirai en arrière
Jusqu’au tout premier
Qui sera le dernier.

Il était une demi-fois, Emmanuel Moses, illustré par Maurice Miette, Éditions Lanskine, 2019, p.32.