Michel Deguy

Né en 1930 à Paris, il a enseigné la philosophie jusqu’en 1968. Depuis cette date, il enseigne la littérature française à l’université de Paris VIII. Il a appartenu au comité de lecture de Gallimard entre 1962 et 1987, puis a présidé de 1990 à 1992 le collège international de philosophie dont il est membre. Il est rédacteur en chef de la revue Po&sie depuis 1977, et participe aux revues Critique et Les Temps modernes. Il a reçu le Grand Prix National de poésie en 1989.

biographie sur le site des éditions Prétexte : http://perso.club-internet.fr/pretexte/revue/bibliographie/auteurs/michel-deguy.htm

Extrait

L’amour s’est « libéré » de la prison d’Amour
Regarde Il reste ce beau vide
d’amour évidé Ce mouchoir de marbre
que l’amante agitait à l’océan agité
ou à l’amante captive un troubadour captif

Et maintenant décris le château d’eau pétrée
Le château de vigie capitane
Qui fit aux Renaissants penser au Féodal
Vœu accompli d’un prince accomplissant le vers de
Gongora
« d’une tour de Vent construite en rareté »

Et maintenant
Le sage tapis du Tage tiré se retire à ses pieds
Le savoir s’est aussi retiré
Comme un jusant sous une sécheresse ignare
Où les notices jettent une écume de dates

De la Tour de Belém à la Tour de Stephen
Je veux ne pas médire du sens de la visite
Qu’autorise le ticket polyglotte
J’y suivais dans la cage la femme de ménage
Qui a fonction de bien tenir ce vide bien à vide
De nouer la faveur de la pierre au troisième palier
Et de ranger turbans, de pierre, écus, de pierre, de
sultan, de croisé
de ménager retour
à l’Amour qui ne reviendra pas

Extrait de Gisants, Gallimard., 1985

Bibliographie

  • L’énergie du désespoir ou D’une poétique continuée par tous les moyens, PUF, 1998
  • Aux heures d’affluence, Seuil, 1993
  • A ce qui n’en finit pas, Seuil, 1995
  • Au sujet de Shoah (en coll.), Belin, 1990
  • L’Hexaméron, (en coll.), Seuil, 1990
  • Arrêts fréquents, A-M Métaillé, 1990
  • Le Comité, Champ Vallon, 1988
  • Choses de la poésie et affaire culturelle, Hachette, 1987
  • La poésie n’est pas seule, Seuil, 1987
  • Poèmes 1970-80, Gallimard, 1986
  • Brevets, Champ Vallon, 1986
  • René Girard et le problème du mal, Grasset, 1982
  • Gisants, Gallimard, 1985
  • La Machine matrimoniale ou Marivaux, Gallimard, 1982
  • Donnant Donnant, Gallimard, 1981
  • Vingt poètes américains, (en coll.), Gallimard, 1980
  • Jumelages/Made in USA, Seuil, 1978
  • Poèmes 1960-70, Gallimard, 1973
  • Tombeau de Du Bellay, Gallimard, 1973
  • Figurations, Gallimard, 1969
  • Actes, Gallimard, 1966
  • Ouï Dire, Gallimard, 1966
  • Biefs, Gallimard, 1964
  • Poèmes de la presqu’île, Gallimard, 1962
  • Le Monde de Thomas Mann, Plon, 1962
  • Fragments du cadastre, Gallimard, 1960
  • Les Meurtières, P-J Oswald, 1959