Minerai noir

Anthologie personnelle et autres recueils

Auteur : René Depestre

Minerai noir

« Quand la frénésie de l’or draina au marché la dernière goutte de sang indien

De sorte qu’il ne resta plus un seul Indien aux alentours des mines d’or

On se tourna vers le fleuve musculaire de l’Afrique

Pour assurer la relève du désespoir »

La langue de René Depestre est à nulle autre pareille : sensuelle, vaudoue, impertinente, fougueuse et combattante. Celle d’un poète combattant, exilé à Cuba aux côtés de Castro et Guevara avant de dénoncer les dérives du régime. Sa soif de liberté et de justice résonne à chaque vers, dans chaque image, dans chaque trouvaille, dans chaque illumination. Il faut lire René Depestre. On en ressort vivifié.

René Depestre est un poète, romancier et essayiste né en 1926 à Haïti. Il a reçu le prix Renaudot en 1988 pour Hadriana dans tous mes rêves. Il vit en France. Il est considéré comme le plus grand poète haïtien.

Paru le 17 janvier 2019

Éditeur : Points

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

La Langue verte

Je cherche et je lance la langue verte
avec des mots debout
qui battent l’enfer sur l’enclume
à la force éphémère de l’écume

Matt Mahlen, La Langue verte, Éditions Donner à voir, 2021.