Moins ça va, plus ça vient

Auteur : Charles Pennequin

<i>Moins ça va, plus ça vient</i>

Publié une première fois en 1999 par “Le jardin ouvrier”, ce texte permet une prise de contact véritable avec le travail d’écriture de Charles Pennequin. Depuis plus de dix ans sa réfléxion porte notamment sur l’ensemble des discours qui nous entourent et participent de nos vies, souvent en les envahissant. Charles Pennequin s’interroge sur les possiblités de vivre vraiment encore aujourd’hui. Comment se sentir vivant à l’intérieur de sa propre vie ?

Paru le 1er avril 2009

Éditeur : Dernier télégramme

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.