Monstres de maison

de Eleonora Marton

Monstres de maison

Bienvenue chez moi !
La nuit, quand il fait très noir, ma maison s’anime et se remplit de créatures terrifiantes.
Screecher se cache dans le hall. D’énormes cornes sortent de sa tête velue, et quatre tentacules tordues lui servent de jambes. Je tremble rien qu’à la pensée de ses longues griffes acérées !
Mais au matin, quand le soleil se lève, tout ce que je peux voir, c’est : l’imperméable de papa, une très longue écharpe, et notre portemanteau. Screecher a disparu !
Vous aussi, venez rencontrer les habitants extraordinaires de cette maison ordinaire…
Mais n’ayez pas peur ! Il suffit de tourner la page pour découvrir le mystère qui se cache derrière l’apparence effrayante de ces créatures nocturnes…

Paru le 15 janvier 2020

Éditeur : Grasset Jeunesse

Genre de la parution : Jeunesse

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Eugenio de Andrade

Blanc sur Blanc

Traverser le matin jusqu’à la feuille
des peupliers,
être frère d’une étoile, ou son fils,
ou peut-être père un jour d’une autre lumière de soie,

ignorer les eaux de mon nom,
les secrètes noces du regard,
les charbons et les lèvres de la soif,
ne pas savoir comment

l’on finit par mourir d’une telle hésitation,
un si grand désir
d’être flamme, de brûler ainsi d’étoile
en étoile,

jusqu’à la fin.

Eugenio de Andrade, Blanc sur Blanc, Traduit du portugais par Michel Chandeigne, Éditions de la Différence, 1988.