Motu de Philippe Merlet

Motu de Philippe Merlet

"Tu écris

tu gravis cette pente
sans raison
jusqu’à la courbe
au lacet
où un nouvel horizon
élargit tes jours
serre la gorge
t’éblouit…"

Paru le 1er juin 2010

Éditeur : Mandalay

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Lettre à Lou Andréas-Salomé

9 juin 1897,

Je veux emporter dans ma nuit la bénédiction de tes mains sur mes mains et mes cheveux. Je ne veux parler à personne, pour ne pas gaspiller l’écho de tes paroles qui tremble tel un émail sur les miennes et les fait sonner plus tendres ; et, le soleil couché, je ne veux voir aucune lampe pour allumer au feu de tes yeux mille bûchers secrets…

Rainer Maria Rilke, Lettre à Lou Andréas-Salomé.