Musée Rimbaud

Contact

quai Rimbaud

08000

Charleville-Mézières

Une année en poésie

1er mars 2009

Une année en poésie

Extraits
"Lune d’eau
Sous un soleil vieillissant nouveau Bateau Ivre je dérive
À même la mer de la Mélancolie
En ses abîmes gisent les Florides et autres rêves
Que dévorent des sirènes voraces
Leur chant aiguise des rasoirs
Qui fendent les flots où s’agitent plus d’un noyé
Et la Fée Verte cueille leurs démences
Pour en faire des lunes d’eau
Le millénaire est arrivé
Bardé de vaines promesses
Dans les décombres des mots
Un poème brille de ses mille feux."
Jean-Paul (…)

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.