(Nativité) de Michel Arbatz

(Nativité) de Michel Arbatz

"Janvier se retourne
Et la porte s’ouvre
Les eaux, les eaux !

Nuit lente, nuit électrique
métal des minutes à t’attendre
Une guirlande est allumée
on a chauffé la chambre
Un radiateur emprunté, une bouilloire

On te donnait des noms
neuf mois durant
ne sachant rien de toi
ta voix, ta forme, tes couleurs…."

Paru le 1er septembre 2011

Éditeur : Le Temps qu’il fait

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Gardez-les pour l’amour

Gardez-les pour l’amour
ces poèmes ces murmures
ils sont faim souveraine
contre l’usure du monde et des mots
ils sont l’humus des mémoires et des gestes
et le brûlé des choses

Jean Royer, 1938-2019.