Ne crachez pas sur ma langue

Maurice Couquiaud

Saviez-vous qu’un crachat
pouvait gagner la route du rhum
en filant sur la mer et sur les vents ?
Saviez-vous qu’un crachat
peut gagner des médailles d’or
en compétition dans un bassin d’eau douce
parmi les bravos et les acclamations ?
Messieurs, mesdames les journalistes,
d’un accident où deux hélicoptère se sont heurtés
vous avez fait un crash !
De nos champions vous avez fait des crachats !
Pitié pour les chinois sans gloire
dont l’avion s’est abîmé dans le pacifique !
pitié pour les passagers d’un avion qui s’est écrasé sur le sol africain
pour les pilotes français dont les avions
ont été fracassés par erreur en Espagne !
J’avais demandé autrefois que l’on signale à Madame Claire Chazal
qu’une bombe dans un avion ne provoque pas un crash mais une explosion,
même en anglais, même sur MY-TF1.
Certains cherchent encore à protéger notre langue
que l’ancienne loi de Mr Toubon devait sauver.
Le langaging envahit tout.
On navigue aussi bien sur une planche à voile
que sur un wind surf de naguère !
J’aurais aimé que ce texte soit un poème ! Hélas !
Ce n’est que la plainte misérable d’un poète
en souffrance devant le mépris de vos CRACHATS.

Poème
de l’instant

Jean-Pierre Luminet

Indicateur de la ligne du ciel

Atomes mêlés
brasier de baisers
enveloppement total
extase de ta seule existence
je dors avec toi
baignant dans ta lumière
notre petite chambre se rapproche des conditions du soleil

Jean-Pierre Luminet, Indicateur de la ligne du ciel, Le Cherche midi éditeur, 2020.