Neuvains du someil et de la sagesse

Auteur : Jean-Yves Masson

Neuvains du someil et de la sagesse

"XLIX
Fruits nocturnes du temps sur l’arbre de souffrance,
aux branches suspendus qui semblez d’autres astres,
célestes qui dormez au-dessus de nos peines,
fruits d’ombre, fruits du sang, veillez, veillez ce corps,
veillez ces mains gercées par le travail des jours,
ô sphères, nudités parmi les branches noires,
fruits fraternels, gardiens de ce sommeil dernier,
porteurs de toute connaissance, vous rares fruits de patience
qui dormez notre mort et mûrissez sans nous.

L
Soudain il fut midi sur ce chemin de terre
où je m’étais aventuré, et la lumière
trop lourdement pesait sur les blés alentour.
Et partout dans le frémissement du monde j’entendais
les voix de la folie amère qui guettait
ma pauvreté errante.
Hélas, je tends l’oreille et je cherche à entendre
ta voix qui maintenant dans les vallées de l’outre-monde
erre très lentement et peut-être se perd."

Paru le 1er octobre 2007

Éditeur : Cheyne

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.