Nice n° 3

Katy Remy

Il est temps de couper court aux rumeurs et de lancer l’appel nécessaire à
toute joie – Je t’aime – à peine le cri lancé dans la rue en ouvrant la
fenêtre se fût-il perdu, noyé dans le jet lustral et nocturne, emporté par le
Mistral, à peine ai-je eu l’impression d’avoir rêvé que je t’appelais de ce
cinquième étage d’où l’on aperçoit le cimetière et la mer, que le chant
commença en contrebas O dolce Amor…O mia Bellissima… O mia
cabretta…
qui, prenant appui à chaque façade et, passant de l’ocre au
rouge, se repercutait jusqu’aux collines vers l’aube

Poème
de l’instant

Krzysztof-Kamil Baczyński

Érotique

Dédicace :

Un jour – pour qui languit : un siècle.
Un geste – et c’est le défilé des ouragans.
Un pas – ce que tu es, tout juste.
À chaque heure – un esprit dans la cendre guettant.

2 février 1942

Krzysztof Kamil Baczynski, « Érotique », Traduction de Roger Legras, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.