Nocturne

Auteur : Bernadette Engel-Roux

<i>Nocturne</i>

Avec un frontispice de Pierre Dubrunquez et un Avant-Dire de Jean-Yves
Pouilloux.

"mais quelle tient-il ainsi dans sa seule main
ce corps pâle et frais qui se révèle dévoilé
sous lui dans la nuit vaste qu’il ne voit ne sait
n’a jamais su que son désir d’homme désir d’elle
mais qui -(…)"

Paru le 1er avril 2005

Éditeur : Corlevour

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Treizième poésie verticale

Aujourd’hui je n’ai rien fait.
Mais beaucoup de choses se sont faites en moi.

Des oiseaux qui n’existent pas
ont trouvé leur nid.
Des ombres qui peut-être existent
ont rencontré leurs corps.
Des paroles qui existent
ont recouvré leur silence.

Ne rien faire
sauve parfois l’équilibre du monde
en obtenant que quelque chose aussi pèse
sur le plateau vide de la balance.

Roberto Juarroz, Treizième poésie verticale, traduit de l’argentin par Roger Munier, Librairie José Corti, 1993.