Noir sommeil Shoah

Jean-Pierre Parra, illustrations de Marianic Parra

Noir sommeil Shoah

Il n’y a pas sur la terre de vie digne sans devoir de mémoire. Écrire, dire la Shoah, c’est se rappeler, et rappeler la Shoah, c’est se réveiller, c’est rester éveillé. Dans la nuit du monde si proche, il faut regarder l’impénétrable, et affirmer « qu’il n’y a pas d’avenir là où la mémoire fait défaut ».Sur les bords du silence de la Shoah venu jusqu’à nous, Jean-Pierre Parra a tenté, avec des mots, des paroles arrachées à l’absence de mots et de paroles, de penser la nuit absolue.

Paru le 10 août 2020

Éditeur : Éditions DESSABLES

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Philip Larkin

Où vivre, sinon ?

Is it for now or for always
The world hangs on a stalk ?
Is it a trick or a trysting-place,
The woods we have found to walk ?

Is it a mirage or a miracle,
Your lips that lift at mine :
And the suns like juggler’s juggling-balls,
Are they a sham or a sign ?

Shine out, my sudden angel,
Break fear with breast and brow,
I take you now and for always,
For always is always now.

Philip Larkin, Où vivre, sinon ?, Traduit de l’anglais par Jacques Nassif, Éditions de la Différence, 1994.