Notes sur un fantôme suivi de Hétéroclites

Auteur : Raymond Farina

Notes sur un fantôme suivi de Hétéroclites

Cet ouvrage réunit 2 recueils. Le premier, Notes pour un Fantôme, est une tentative de biographie d’un fantôme. Gageure, comment fixer par l’écriture un être évanescent par excellence ? L’humour du propos n’en enlève pas la gravité, car on sent bien que ce fantôme est notre frère. Impression soulignée par le second recueil, Hétéroclites, dont le titre induit l’idée d’une sorte de bric-à-brac, mais sous le fouillis apparent, ponctué de références culturelles multiples, on découvre la fréquente occurrence du terme « traces » et la vanité de croire en leur pérennité. L’être humain pèse-t-il plus qu’un fantôme ? La notion d’enracinement, en effet, est étrangère à Raymond Farina, il croit en l’idée de pollinisation culturelle univer- selle. Poète, philosophe, il a parcouru et « butiné » le monde mais son enfance pauvre dans l’Algérie coloniale l’a marqué à jamais et il se présente modestement comme « une sorte de gardien de chèvres qui aurait lu Shakespeare »

Paru le 18 septembre 2020

Éditeur : N&B

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Serge Sautreau

Rivière je vous prie

Loin, un instant, des rives, souvenons-nous, riverains des cours de porcelaine, souvenons-nous des loges de verre, entre flammes et idoles, où se pâmaient le mythe, la révolte, les tyrannies de la fin…

Loin, à l’instant, loin du poumon fertile, c’est l’origine qui appelle avec de longs herbiers ondulant sous la nacre, laissant apercevoir des sables habités, des galaxie solubles, des à-pics de massifs coulés s’engloutissant dans le vert sombre.

Pour invoquer. Pour éveiller le dieu. Pour ne jurer de rien. Pour accueillir. Rivière.

Serge Sautreau, Rivière je vous prie, Éditions l’Atelier le Ciel sur la Terre, 1997