Œuvres complètes

Auteur : Michel Butor

Œuvres complètes

Éditer les Œuvres complètes de Michel Butor, c’est relever un singulier défi : celui d’une œuvre en expansion, d’une écriture inclassable, régie par le principe de la transgression des genres, les lois de l’hospitalité littéraire, les mouvements de transits textuels et artistiques aux effets incalculables.
La portée de l’entreprise Butor, qui s’efforce d’embrasser tout sans faire un ensemble, ou plutôt qui multiplie ensembles et assemblages, a atteint aujourd’hui une telle force qu’elle exige la réunion aussi souple qu’incontournable de ses composantes.
Dix volumes sont pour l’instant prévus, dont les titres, pour la plupart pris au lexique de Butor, constituent des mots de passe : Romans, Répertoire 1, Répertoire 2, Poésie 1, Le Génie du lieu 1, Matière de rêves, Improvisations, Le Génie du lieu 2, Poésie 2, Essais, Entretiens.
Chaque livre formera une constellation nouvelle. Chaque assemblage répondra à son titre et le débordera, présentant des scansions inédites. Chaque recueil sera chronologique et ne le sera pas tout à fait ; il sera sériel mais interrompu par d’autres formes.
Les mondes de l’écrivain ainsi recomposés offrent une cartographie sans précédent du patrimoine culturel et artistique de notre planète. Au fur et à mesure des trajectoires où il est entraîné, le lecteur, suivant les déménagements de la littérature, voit émerger le portrait de Michel Butor Voyageur et Hospitalier.

Paru le 1er octobre 2006

Éditeur : La Différence

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Marceline Desbordes-Valmore

« Les roses de Saadi »

J’ai voulu, ce matin, te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les nœuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée :
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore, « Les roses de Saadi », Poésies de 1830.