On a toujours besoin d’un rhinocéros chez soi

de Shel Silverstein

On a toujours besoin d'un rhinocéros chez soi

Lorsqu’un enfant parle de son amitié et de sa complicité avec son rhinocéros de compagnie, nous découvrons celui-ci tour à tour pirate, porteur de beignets, porte manteau ou requin… humour garanti !

Traduit dans 17 langues, et vendu à plus de 255 000 exemplaires depuis sa parution aux États-Unis en 1964, Who Wants a Cheap Rhinoceros ? est un album irrésistible, plein de fantaisie et de tendresse.

Rhinocéros à prix imbattable. Oreilles tombantes, pattes bruyantes, queue remuante. Doux,
rondouillard, câlin et sage comme une image, il est le
compagnon de toute la maison et saura vite se rendre utile…

Réalisateur, producteur, scénariste, poète, compositeur, Shel Silverstein (1930-1999), qui a beaucoup écrit et composé pour lui-même et pour d’autres (il a notamment écrit des textes pour Johnny Cash et Mick Jagger et de nombreuses musiques de films) était aussi et surtout auteur de livres pour enfants. Ses albums et recueils de textes illustrés, chefs-d’oeuvre de la littérature
jeunesse, ont été traduits dans de nombreux pays.

Paru le 15 avril 2015

Éditeur : Grasset Jeunesse

Genre de la parution : Jeunesse

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.