Onze astres sur l’épisode andalou

Auteur : Mahmoud Darwich

Onze astres sur l'épisode andalou

Le palestinien Mahmoud DARWICH (1941-2008) est une des figures de proue de la poésie arabe.
Profondément engagé dans la lutte de son peuple, il n’en a pour autant jamais cessé d’espérer la paix, et sa renommée dépasse les frontières de son pays. Ce « jazzman des mots » comme le dit son traducteur, « tord » les règles de la poésie classique comme un musicien de jazz « tord » les règles de la musique classique. La démarche était donc d’insérer cette poésie à la fois personnelle et universelle, dans un écrin de musique qui soit un mélange de jazz et de chanson.Traduits par Elias SANBAR, certains poèmes sont dits et chantés par la comédienne Dominique DEVALS, mis en musique par Philippe LACCARRIÈRE (basse / contrebasse). Avec Thierry BRETONNET(accordéon), Fabrice LESELLIER (percussions) et Hubert COLAU (batterie / voix).

Paru le 1er janvier 2006

Éditeur : Au Sud Du Nord

Genre de la parution : CD

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.