Onze astres sur l’épisode andalou

Auteur : Mahmoud Darwich

Onze astres sur l'épisode andalou

Le palestinien Mahmoud DARWICH (1941-2008) est une des figures de proue de la poésie arabe.
Profondément engagé dans la lutte de son peuple, il n’en a pour autant jamais cessé d’espérer la paix, et sa renommée dépasse les frontières de son pays. Ce « jazzman des mots » comme le dit son traducteur, « tord » les règles de la poésie classique comme un musicien de jazz « tord » les règles de la musique classique. La démarche était donc d’insérer cette poésie à la fois personnelle et universelle, dans un écrin de musique qui soit un mélange de jazz et de chanson.Traduits par Elias SANBAR, certains poèmes sont dits et chantés par la comédienne Dominique DEVALS, mis en musique par Philippe LACCARRIÈRE (basse / contrebasse). Avec Thierry BRETONNET(accordéon), Fabrice LESELLIER (percussions) et Hubert COLAU (batterie / voix).

Paru le 1er janvier 2006

Éditeur : Au Sud Du Nord

Genre de la parution : CD

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.