Oser l’amour

Auteur : Guy Allix

Oser l'amour

Chez Allix, plus l’œuvre suivait son labyrinthe personnel, plus le poème s’est fait bref et tendu, essentiel, sans fioriture ni romantisme. C’est vrai, Bernard Noël, l’un de ses préfaciers, a bien lu : c’est avec une flèche sur la page que ce poète contemporain écrit. Et Pierre Dhainaut a mieux compris encore quand il note : “A la soif Guy Allix ajoute la source, au cri la prière ”.
Alors, la tentation a existé d’ajouter une phrase redondante aux propos de tous ceux qui saluent depuis trois décennies cette voix exceptionnelle […]
Quoi qu’il en soit, ne cherchez pas, ô critiques, des ressemblances rassurantes en découvrant ce livre unique qui s’ouvre parfois jusqu’à la déchirure. “A mesure que je suis plus démuni, la poésie me devient plus essentielle ”… C’est du Guy Allix, tout simplement. Il serait grand temps d’en être reconnaissant.
Jean Luc Maxence, extrait de la préface de Le poème et mon seul courage

Paru le 30 septembre 2007

Éditeur : Atelier de Groutel

Genre de la parution : Livre d’artiste

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.