Outremer, outre-mer

Outremer, outre-mer

Anthologie présentée par Gisèle Sans

Gérard Blua, Téric Boucebci, Brigitte Broc, Yves Broussard, Michel Cosem, Bruno Doucey, Joëlle Gardes, Raymond Jean, Amadou Lamine Sall, Jean-Luc Maxence, Andréa Moorhead, Azadée Nichapour, Franck Pavloff, Jean Poncet, Gisèle Sans, Dominique Sorrente, Jean-Max Tixier

Outremer, outre-mer rassemble 17 poètes francophones contemporains. Certaines voix étaient déjà présentes dans le premier recueil, Sable, de l’anthologie La Couleur des poèmes, comme celle de Jean-Max Tixier qui aujourd’hui nous a quittés. D’autres voix se font entendre, au hasard de mes rencontres en affinité poétique.

Je souhaite ardemment que ces poètes, dans leur diversité, toujours sur la corde raide de la sensibilité, tels des funambules, continuent à éveiller celle du lecteur, car cette anthologie est composée aussi pour la communion de ceux qui continuent à refuser un monde sans poésie.

Gisèle Sans

Paru le 1er mars 2010

Éditeur : Poésie-images

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.