PO&PSY

Collection Po&psy aux éditions ÉRÈS : 33 av Marcel Dassault, 31500 Toulouse

Recueils et livres d’artistes
Un éditeur spécialisé dans les sciences humaines lance PO&PSY, "petite collection de poésie".

Petite par le format et le coût, mais se voulant grande par la qualité des textes présentés et par l’étendue du champ qu’elle se propose d’explorer à l’adresse de lecteurs pas nécessairement familiarisés avec l’édition de poésie : inédits et retraductions de toutes langues et de toutes époques, dont le choix repose délibérément sur la conjugaison du "parti pris des choses" et de formes poétiques brèves.

Issa, Pas simple en ce monde d’être né humain : trad. du japonais par Danièle Faugeras & Pascale Janot
Alireza Rôshan, Jusqu’à toi combien de poèmes : par trad. du persan Tayebeh Hashemi & Jean-Restom Nasser
Sôgi, Trois voix à Minase : trad. du japonais par Shinji Kosaï & François Migeot
Hanne Bramness, Le blues du coquillage  : trad. du norvégien par Anne-Marie Soulier
Yannis Ritsos, Secondes ; trad. du grec par Marie-Cécile Fauvin
Olav H. Hauge, Bateau de papier : trad. du norvégien par Anne-Marie Soulier
Elisabét Jokülsdòttir, Solstice : trad. de l’islandais par Catherine Eyjölfsson
Eva-Maria Berg, La mémoire des branchies : trad. de l’allemand par Danièle Faugeras et Inge Kresser
Kenneth Rexroth, Les poèmes d’amour de Marichiko : trad. de l’anglais par Joël Cornuault
Poèmes tamouls de l’époque Sangam (8ème s.) : trad. du tamoul par Geetha Ganapathy-Doré
Antonio Porchia, Voix réunies – œuvre complète : tard. de l’espagnol par Danièle Faugeras
Abbas Kiarostami, Des milliers d’arbres solitaires - œuvre complète : trad. du persan par Tayebeh Hashemi & Jean–Restom Nasser et Franck Merger & Niloufar Sadighi.
Paolo Universo, Dans un lieu commun j’ai fini par te trouver poésie – œuvre complète : tard. de l’italien par Danièle Faugeras & Pascale Janot
Federico García Lorca, Polisseur d’étoiles – œuvre poétique complète : trad. de l’espagnol par Danièle Faugeras.

Contact

Aux éditions ÉRÈS : 33 av Marcel Dassault, 31500 Toulouse
Collection / Association PO&PSY ; 95A ru du Castelas, 30260 LIOUC

30260

Liouc

Polisseur d'étoiles de Federico Garcia Lorca

1er septembre 2016

Polisseur d’étoiles de Federico Garcia Lorca

Federico García Lorca (1898-1936) fut tout à la fois poète et dramaturge prolifique et talentueux, peintre, pianiste et compositeur.
Tous ceux qui l’on connu ont vu dans le poète un être génial. « Son œuvre maîtresse, c’était lui » a dit Buñuel, qui fut de ses amis comme maints autres créateurs : Salvador Dalí, Rafael Alberti, Manuel de Falla…
Son œuvre, profondément ancrée dans les paysages naturels et humains de son enfance, tout imprégnés de culture andalouse, et néanmoins en perpétuelle recherche, comme (…)

Comme la pluie qui tombe sur la terre rouge - Poésie tamoule de l'époque Sangam (8ème siècle)

1er septembre 2016

Comme la pluie qui tombe sur la terre rouge - Poésie tamoule de l’époque Sangam (8ème siècle)

Les historiens s’accordent à situer entre les années 200 av. J.-C et 300, voire 600, de notre ère, l’émergence de la littérature tamoule (liée à l’apparition de la grammaire, Thol Kaappiam). Vers le 1er siècle av. J.-C, les créations littéraires tamoules ont été compilées sous forme de 10 longs chants et 8 anthologies. Ce corpus de 18 ouvrages contient quelque 2 381 poèmes, écrits par environ 473 poètes (hommes et femmes exerçant divers métiers et appartenant à différentes couches sociales), dont 102 (…)

Malcolm de Chazal Humour rose

1er septembre 2016

Malcolm de Chazal Humour rose

Malcolm de CHAZAL
Humour rose
avec des collages de Jean-Noël Bachès
ERES / PO&PSY princeps 2016
Malcolm de Chazal livre là de très courts poèmes tout imprégnés d’humour rose : "C’est l’humour des enfants, que l’on retrouve chez les amants, par la moquerie amoureuse, une douce taquinerie montant jusqu’à la caresse de l’âme. L’humour est céleste dans son faîte ; c’est le sel des cieux."
Malcolm de Chazal (1902 - 1981) est né en l’Ile Maurice où il a vécu toute sa vie. Artiste intégral, il est l’auteur (…)

Kenneth Rexroth Les poèmes d'amour de Marichiko

1er septembre 2016

Kenneth Rexroth Les poèmes d’amour de Marichiko

Kenneth Rexroth Les poèmes d’amour de Marichiko traduit de l’anglais (États-Unis) par Joël Cornuault avec des mangas de Hokusai ERES / PO&PSY princeps 2016
Les poèmes d’amour de Marichiko sont-ils, comme le prétend Rexroth, la traduction en anglais de pièces écrites par une jeune japonaise de sa connaissance ? Qui est, finalement, Marichiko ? Et son amant, appartient-il au monde physique ? Est-il un bien-aimé sacralisé ? Le Bouddha universel ? Que le lecteur curieux ne soit pas un lecteur pressé, (…)

Jets de poèmes de Ryôichi Wâgo

1er mars 2016

Jets de poèmes de Ryôichi Wâgo

Minuit. Sixième jour après le séisme.
Tandis que de nombreux habitants partaient se réfugier ailleurs, j’ai choisi de rester seul dans mon appartement pour rassembler mes pensées sous forme de tweets.
Avec radiations et répliques pour compagnons de route.
Dans ma cellule solitaire, ma seule pensée était que ma propre vérité se trouvait dans les mots, et uniquement dans les mots. Nulle part ailleurs. Je m’efforçais de ne penser à rien d’autre, alors que la société s’écroulait, que la vie pouvait (…)

Dans un lieu j'ai fini par te trouver, poésie de Paolo Universo

1er septembre 2015

Dans un lieu j’ai fini par te trouver, poésie de Paolo Universo

un chant d’âne
suave
s’élève dans l’immensité étoilée
l’univers entier
brait
et moi je me sens frémir
d’un mystique
feu de paille

Les oiseaux du petit fleuve de François Graveline

1er juin 2015

Les oiseaux du petit fleuve de François Graveline

Extraits de Les oiseaux du petit fleuve
Un oiseau passe
la vie aussi
tu n’en sais pas plus
sur elle que sur lui.
L’énigme
est ta chrysalide.
Petit fleuve
ton silence
est une eau douce
pour l’océan
un grand large
qui t’emporte.
L’énigme
est un galet
le ricochet
une réponse.
Corbeau
tonnerre ailé
tonnerre éraillé
rauque orage
l’éclair
te reste en travers de la gorge.
Point droit point glissé point coulé
point de piqûre et
point arrière
à grandes aiguillées d’ailes aiguës
les (…)

La mémoire des branchies d'Eva-Maria Berg

1er juin 2015

La mémoire des branchies d’Eva-Maria Berg

Extraits de La mémoire des branchies :
le vent du bord
de mer est frais et
te plairait
comme renouveau
qui de nouveau
commence
l’été
par contre ressemble
au livre d’images
tout blanc qui ne parle
que de silence
en sautant
toutes les pages

Solstice d'Elisabeth Jökulsdottir

1er juin 2015

Solstice d’Elisabeth Jökulsdottir

Elísabet JÖKULSDÓTTIR
Jokulsdottir-port
Solstice, 2015
Née le 16 avril 1958, vit en Islande et s’implique dans la protection de l’environnement.
Elle a publié vingt livres, écrit une vingtaine de courtes pièces, réalisé des happenings à la télé et dans la rue, monté des expositions d’art plastique et des spectacles de danse dont elle est la chorégraphe.
*
Extraits de Solstice :
Þegar ég hugsa um þig finn ég fiðrildi í brjóstinu,
mig langar svo til að sýna þér eitt þeirra.
1
Quand je pense à toi, (…)

Je suis ce que je suis d'Alexandre Hollan

1er juin 2015

Je suis ce que je suis d’Alexandre Hollan

Notes sur la peinture et le dessin (1975 - 2015)
L’arbre existe sans moi. (…) Devant l’arbre ma chance est d’entrer directement en contact avec l’inconnu, le « pas moi ». Cela donne un sentiment de liberté. (8.93)
*
Avoir de l’énergie n’est pas nécessaire pour dessiner un arbre, seulement un peu de calme. L’énergie est dans l’arbre. (8.85)
*
Le visible reste caché dans l’invisible, la lumière dans le noir, le vert dans le rouge, le rouge dans le vert. Je vais vers l’invisible pour voir. Vers le sombre (…)

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.