POL

Contact

33, rue Saint-André des Arts

75006

Paris

<i>Chino aime le sport</i>

1er mai 2017

Chino aime le sport

Ce livre est le troisième volet d’un cycle amorcé par le roman Les Enfances Chino (Éditions POL, 2013) et continué par le roman en vers Les Amours Chino (Éditions POL, 2016).
Dans le premier volume, le tout jeune Chino grimpait la côte de ses « enfances ». Parvenu au sommet de cette pente, il dévalait l’autre versant, d’adolescence à vieillesse, au fil de ses passions amoureuses et érotiques : c’était le sujet du second volume.
Dans Chino aime le sport, il nous promène dans une galerie de tableaux : les (…)

<i>Les amours Chino</i>

1er avril 2016

Les amours Chino

Ce livre fait suite à Les Enfances Chino, roman publié chez POL en 2013. À la fin du précédent volume, le « héros », Chino, est parvenu au sommet de la pente dite « enfance ». Dans Les Amours Chino, il a basculé sur l’autre versant puis dévalé, d’adolescence à sénescence, vers les passions amoureuses. Les « fleur bleue » comme les pornographiques, les durables et les furtives, les douloureuses et les joyeuses, les exotiques et les banales. De l’évocation de ces épisodes Christian Prigent a fait un roman, en (…)

Madame Himself

1er juin 2013

Madame Himself

Madame Himself est un livre double où se posent abruptement deux questions. Un amour enfantin pour les amazones et le désir d’écrire une autre Penthésilée peuvent-ils entrainer un cancer du sein ? Les livres soulèvent-ils des fantômes incontrôlables qui mènent une vie autonome et dont le corps des lecteurs deviendrait un habitacle ?
En cinq tableaux précédés d’un éclairage Madame Himself pose (entre théâtre et poème tragicomique) la vieille question de l’assignation des corps et de leur enfermement.
Tout (…)

<i>Pamphlet contre la mort</i>

1er octobre 2012

Pamphlet contre la mort

Le pamphlet contre la mort se regarde comme quand on contemple longtemps un cercueil et qu’on imagine quelqu’un dedans. Dans ce livre, le cercueil sera le cerveau de toute l’histoire d’un type en dedans, avec sa vie, ses pensées, ses colères, ses amours, ses rêves et ses héros bas de plafond. Tout ça qu’il a voulu brûler par l’écrit. Tous les papiers du type qu’on imagine dans le cercueil. Toutes les paroles et ses manifestes qui l’ont traversés ces derniers temps et qui sont consignés, ici, dans cette (…)

Crâne chaud

1er octobre 2012

Crâne chaud

Crâne chaud parle d’amour, non au sens de « j’aime les vacances » ou« j’aime mon chat », mais au sens plus précis de sentiment sexuel.
C’est une exploration et un récit. Comme dans un récit d’exploration, il y a un guide. C’est un guide populaire : il anime une émission de radio « de grande écoute » sur ce thème, l’amour : Brigitte Lahaie. Dans cette émission, on (« je » aussi bien que « vous ») peut entendre des exemples et des idées pour faire face à ses problèmes personnels, qui sont les problèmes de tout un (…)

<i>Moisson</i>

1er mai 2012

Moisson

Choix de poèmes
Ce livre, s’il contient quelques poèmes inédits, est une anthologie, composée par Charles Juliet lui-même, de ses poèmes au long de plus de cinquante années de recherche, de tâtonnements, de découvertes. On y retrouve donc cette écriture si simple, si évidente mais aussi âpre, dure comme le silex et dense comme une terre nourricière, qui redonne leur sens immédiat aux mots, et leur valeur, et leur sonorité. Les titres des parties qui composent ce recueil révèlent bien l’itinéraire de (…)

L'Omelette rouge

1er avril 2012

L’Omelette rouge

« espace intermédiaire juste avant dégringolade nombres et corps plongée dans le zéro œil vers et dans le sans-objet on n’est à personne son contemporain poétiquez donc cette prose au devant d’une dame c’est-à-dire derrière elle puisque c’est son dos que l’on voit elle elle a comme on dit bon dos »
C’est un livre de colère et de violence qu’a écrit là Liliane Giraudon. Colère envers l’art et la poésie qui ne sauvent de rien, et surtout pas de la violence faite aux femmes et aux hommes. Alors elle parcourt cet (…)

Un temps pour s'étreindre de Sébastien Smirou

1er novembre 2011

Un temps pour s’étreindre de Sébastien Smirou

À l’origine, un travail thérapeutique avec des enfants, et le sandwich de la pause, une commande pour une anthologie de poésie destinée à la jeunesse, une lettre cryptée de Sand à Musset dans laquelle elle mixe une prose d’amour très chaste et un billet plein de fougue érotique (il suffit pour le voir apparaître de ne lire qu’une ligne sur deux : les lignes les plus crues sont comme prises « en sandwich » par les autres). Mais Sébastien Smirou a renforcé la contrainte initiale, en créant un « sandwich (…)

<i>Compile</i>

1er avril 2011

Compile

Quelques échantillons d’écrits (un livret) :
de Commencement (1989) : « L’Écriture, ça crispe le mou » (début du chapitre IV)
de Une phrase pour ma mère (1996) : « Ainsi je commence une phrase… » (incipit du livre)
de Grand-mère Quéquette (2003) : « La Voix qui sort des cabinets » (début du chapitre II), « Je crains… » (extrait du chapitre IV), « Dernière accolade » (extrait du chapitre. VII) - de Demain je meurs (2007) : « Papa n’est pas content » (extrait du chapitre XIII), « Une leçon de littérature » (…)

<i>L'Outrage aux mots</i>

1er avril 2011

L’Outrage aux mots

Ce deuxième tome des Œuvres de Bernard Noël comprend ses principaux écrits politiques dispersés au gré de publications éphémères ou de livres épuisés. On y découvre une pensée proprement révolutionnaire, radicale, et qui trouve une part de ses origines dans une analyse extrêmement fouillée de l’histoire de la Commune de Paris, de l’espoir qu’elle souleva et qui semble n’être pas tout à fait retombé, même aujourd’hui. L’autre origine de la pensée politique de Bernard Noël se situe dans la langue proprement dite, (…)

Poème
de l’instant

Thomas Vinau

C’est un beau jour pour ne pas mourir

Les soirs trop noirs
en t’attendant
j’allume un feu

et te voilà

Thomas Vinau, C’est un beau jour pour ne pas mourir, Éditions Le Castor Astral, 2019