Palimpsestes & rigaudons

Auteur : Henri Droguet

Palimpsestes & rigaudons

L’ANNONCEMENT

et dans peu c’est
la louée de la saint-Jean
on boutera les feux
à la grève à la steppe à rocaille
où la corneille s’affaire et rhââ rhââ
fouaille à même
les laines frisottées souillées
d’herbeux crottins l’entraille verte
et noire où ça bombine et les mottes
de gras fluide les os bleus
la carcasse d’une brebis black face
vague entas au hasardeux tapis des
agrostides alfas alpistes avoines blés chiendents
crételles dactyles fétuque fléoles flouves gramens
ivraies orges oyats panics pâturins phragmites riz
seigles sorghos vétivers et vulpins

et seul dans l’infini
du grand large à fendre
les flots écumeux posé
sur l’océan là-bas
qui rumine et mâchonne
un cormoran au col périscopique
sous les nuages cul à cul
qui bourgeonnent

29 juin 2010

Paru le 1er juin 2016

Éditeur : Editions Potentille

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Yves Bonnefoy

Poésie et photographie

Mais quand le soleil baisse, une joie confuse, une joie de tout mon corps m’envahit. Je m’éveille, je m’anime. À mesure que l’ombre grandit, je me sens tout autre, plus jeune, plus fort, plus alerte, plus heureux. Je la regarde s’épaissir, la grande ombre douce tombée du ciel : elle noie la ville, comme une onde insaisissable et impénétrable, elle cache, efface, détruit les couleurs, les formes, étreint les maisons, les êtres, les monuments de son imperceptible toucher.
Alors j’ai envie de crier de plaisir comme les chouettes, de courir sur les toits comme les chats ; et un impétueux, un invincible désir d’aimer s’allume dans mes veines.

Yves Bonnefoy, 1923-2016, Poésie et photographie, Éditions Galilée, 2014.