Parmi les égarés

Auteur : Marc Ross

Parmi les égarés

Préface de Georges de Rivas.

Soixante cinq ans après le séisme d’Orléansville, Marc Ross ramasse enfin « la plume de ses souvenirs » liés au 9 septembre 1954 et nous offre à travers ce recueil celle qui lui appartient désormais, celle qui parvient à exorciser le drame vécu par tant d’hommes, de femmes et d’enfants, celle qui reconstruit une ville sur le territoire poétique et celle qui révèle « la vocation à exprimer les émotions éprouvées » tel l’affirme le préfacier.
Après la déambulation dans Manhattan, de AlphaBet City, son précédent ouvrage, c’est ici la débandade Parmi les égarés : un grand « remue-ménage » gravé dans le regard d’un enfant de six ans, avec son imaginaire, ses références, réfléchi dans celui de l’homme devenu, avec ses réflexions, ses points de vue, sa rage ou bien sa mansuétude, mais encore sculpté dans celui du poète, avec ses champs lexicaux entremêlés, ses personnifications végétales, mobilières, immobilières et sa musicalité plurielle et rémanente…

Paru le 10 octobre 2019

Éditeur : Editions Prolégomènes

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.