Parmi tout ce qui renverse

Auteur : Georges Guillain

Parmi tout ce qui renverse

Parmi tout ce qui renverse achève le cycle commencé avec Compris dans le paysage (Potentille, 2010), complété par Avec la terre au bout (Atelier La Feugraie, 2011). Le recueil puise sa forme générale de Vie, Poésies et Pensées de Joseph Delorme de Sainte-Beuve. C’est en effet grâce à ce livre que l’on voit pour la première fois, dans la poésie moderne, le poète se dégager de l’illusion de la transparence du sujet pour inventer une lecture « romanesque » de la poésie lyrique. Toutefois, l’itinéraire du poète mis en scène par Georges Guillain est exactement l’inverse de celui que suit le « héros » de Sainte-Beuve. Alors que ce dernier se figure en bonne place dans la longue série des poètes du malheur, le « Il » de Parmi tout ce qui renverse, s’il est bien conscient de toutes les pesanteurs et des impuissances qui le limitent, finit par trouver dans la faculté de s’éprouver simplement vivant, au cœur d’un monde ouvert par la parole, une forme d’acceptation heureuse de sa condition.

Paru le 2 mars 2017

Éditeur : Le Castor Astral

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Emmanuel Moses

Il était une demi-fois

Donnez-moi un mot
J’en ferai deux, j’en ferai trois
Et puis cent, et puis mille
Et quand je ne pourrai plus compter
Je repartirai en arrière
Jusqu’au tout premier
Qui sera le dernier.

Il était une demi-fois, Emmanuel Moses, illustré par Maurice Miette, Éditions Lanskine, 2019, p.32.