Partout

Alain Serres

Je suis un enfant de partout
un enfant de Paris, de Cotonou,
un enfant de l’ombre des montagnes
des plis rouges d’un pagne.
Je suis un enfant des nids de moineaux,
de Mulhouse, de Baltimore,
des petits bateaux de la baie de Rio
et pire encore
je suis un enfant de quelque part
né de l’amour entre la chance
et le hasard.
Un enfant avec un nom,
un prénom,
mais un enfant qu’on appelle Terrien
parce que, sans moi,
cette planète n’est rien.

Poème extrait de Je suis un enfant de partout, Rue du monde, 2008

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.