Pas le temps

Auteur : Emmanuel Echivard

Pas le temps
on appellerait cela aimer cette obscurité ouverte
 
si on avait les mots dans la bouche
 
aimer ce vide pour soi sans fond
 
mais rien ici ne s’appelle
 
on voudrait mais que voudrait-on
 
on ouvrirait les bras les pieds fermes
 
le dos cambré on renverserait la tête
 
grande ouverte la bouche muette de joie
 
en plein milieu
 
et qu’elle vienne la nuit
 
qu’elle caresse la peau non pas la surface
 
qu’elle révèle sa profondeur irriguée de sang
 
l’intérieur
 
en soi une peau nue
 
qu’elle entre dans la bouche la nuit
 
qu’elle appelle nomme
 
qu’elle reconnaisse
 
toute neuve
 
ce qui en soi gît
 
qu’elle bénisse
 
puisque le jour ne viendra plus

Paru le 3 août 2022

Éditeur : Cheyne

Poème
de l’instant

Politique de l’amour

L’amour est blanc parce qu’il est la somme de toutes les couleurs, parce qu’il est la gomme qui m’efface, m’épelle et fait valser l’alphabet de mon identité, parce qu’il est le trou au travers de mon corps, le cerceau par où le jour entre et sort, bondit et se propage en rugissant dans ma chair nue.

Alina Reyes, Politique de l’amour, Éditions Zulma, 2002.