Paseo Grande

Auteur : André Velter

Paseo Grande

Un livre-récital avec Olivier Deck et sept poèmes-talismans avec Antonio Segui . Contient 1 CD audio

Comme un pari fabuleux et fatal, sans fausseté ni repli possibles. Comme un périple dans les périls où se réinvente le monde. Comme un récital amorcé dans l’incessant va-et-vient de textes encore précaires et de mélodies soudaines. Ce livre est indissociable du mouvement complice qui l’a suscité et de l’environnement sonore, vocal et musical qui l’a inspiré. Les compositions et le chant d’Olivier Deck ont accompagné et parfois devancé l’écriture de ces ballades pareilles à des rêves éveillés, à des sursauts funestes, à des éclats de vie violente et fière. C’est pourquoi un tel recueil se devait, en plus d’être imprimé, de s’affranchir de son cadre et d’offrir, par une extension désormais possible du côté d’internet, quelques propositions d’écoute, quelques séquences filmées. S’aventurer ainsi en terrain découvert suggérait de s’adjoindre plusieurs talismans, aussi aléatoires que ceux qu’énumère Borges dans La rosa profunda, et les sept quatrains en images, réalisés avec Antonio Segui, ne comptent d’ailleurs que sur leur magie hasardeuse, explicitement ironique, pour assurer la protection rapprochée du Paseo Grande.

Paru le 1er janvier 2011

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.