Passagères

Auteur : Christiane Veschambre

Lorsqu’on est chassé de ce qui nous tenait lieu de lieu - d’un amour, du regard
sur nous d’un amour qui nous fait croire à notre cohérence - on devient pas-
sagère. Passagère des jours et des nuits dont la succession n’est plus sûre, pas-
sagère des lieux, démultipliés par l’errance, que l’on traverse. Et traversé aussi
par les voix passagères engouffrées dans notre être poreux. Écrire alors c’est
tenter de redonner lieu, durée et forme à cette âme dépecée au moment même
où il n’y a plus ni récit, ni sol, ni architecture possibles.
Expérience finalement passagère pour celle qui, un jour, accepte de s’arrê-
ter devant le pesant et immobile animal, son « bœuf », dont elle se découvre
l’hôte. Et pour « sentir dans la paume des deux mains jointes le poids de ce qui
vient de se vivre ».
Christiane Veschambre

Paru le 1er juin 2010

Éditeur : Le Préau des collines

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Jean-Pierre Verheggen

Courage / Courrèges

Rappelons-nous que la poésie se niche aussi
dans les voisinages, tant congrus qu’incongrus,
- voire crus ! - de mots parfois peu congénères
qui sommeillent dans le même dictionnaire !
Qu’on les réveille et voilà le substantif courage,
apparemment sans cousinage avec la poésie,
qui soudain s’accoquine, de manière inattendue,
avec André Courrège, le grand couturier,
inventeur , dans les années 60 de la jupe-culotte
qu’osèrent porter en rue de courageuses femmes
prêtes à affronter les quolibets, les regards
lubriques, les injures et autres harcèlements
machistes d’effrontés « passant qui passent »

Saluons donc, aujourd’hui plus que jamais,
ces « hirondelles printanières », ces militantes
avant-gardistes qui n’hésitèrent pas -ô avril ! -
« à se découvrir d’un fil » pour défendre

la Beauté et la Liberté poétique de leur corps !

Jean-Pierre Verheggen « Courage / Courrèges », inédit pour le Printemps des Poètes 2020