Paul Verlaine

Paul Verlaine

Paul Verlaine est considéré comme l’un des plus grands poètes français, c’est aussi l’un des plus appréciés du grand public. Il a enfin sa place dans la collection Enfance en poésie ! Ses poèmes tout en sensibilité, tellement évocateurs, sont joliment mis en valeur par les illustrations fraîches et modernes de Charlotte des Ligneris. Chanson d’automne Il pleure dans mon cœur Le ciel est, par-dessus le toit… Impression fausse La bonne chanson VI L’heure du berger
• L’illustratrice Charlotte des Ligneris obtient son diplôme de la section illustration de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg en 2008. Elle vit et travaille à Nantes, au sein d’un atelier avec d’autres créatifs. Elle travaille principalement pour l’édition jeunesse en illustrant des textes d’auteurs, qui prennent la forme d’albums, de contes ou de poésies. Elle collabore aussi avec la presse jeunesse (Bayard et Milan presse). Elle intervient régulièrement et anime des ateliers dans les classes et bibliothèques autour de ses livres. Les crayons de couleur sont ses outils de dessin favoris, ainsi que le collage, les monotypes et la lithographie. http://charlottedeli.fr/ Son travail pour les plus grands : http://charlottedeli.tumblr.com/
collection enfance en poésie

Paru le 1er septembre 2016

Éditeur : Gallimard jeunesse

Genre de la parution : Jeunesse

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

C’est comme ouvrir un menhir avec les mains

Cessez de chercher, vous êtes la porte
et les gardiens qui en interdisent l’accès.
Chaque pas vous éloigne du nombril
chimères assoiffées d’aventure.
Vous croyez que le mariage vous libère de la mort
ou que l’argent vous marque dans la hiérarchie divine.
Cessez de chercher, la conscience est le philtre magique,
L’œil capable de rejoindre les orbites vides de Dieu
traversant la mort. Personne ne se rencontre soi-même
en parcourant les mers ou en explorant les cavernes.
C’est difficile, comme ouvrir un menhir avec les mains
car notre âme est plus dure que la pierre.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.