Petit Musée portatif

Auteur : Abdellatif Laâbi

<i>Petit Musée portatif</i>

avec les aquarelles d’Abdallah Sadouk.

Celui qui décidément ne prend pas racine, activant sans répit son don de passeur, passager lui-même d’une rive à l’autre, d’une langue à l’autre, d’une culture à l’autre, où habite-t-il ?
Où pose-t-il son sac et son âme le temps de reprendre souffle, d’affûter son oeuvre, de méditer, de s’enflammer à nouveau pour lutter contre l’obscur ?
Il se pourrait que cela soit dans un "paysage ", plutôt que dans une maison… Paysage intérieur donc, mais incarné. Recomposé, métissé, à l’image du brassage qu’affectionne son habitant…
Paysage aujourd’hui contenu, ramassé dans une constellation d’objets-compagnons sans lesquels l’exil serait plus cruel - car il y eut exil ; nudité forcée de qui jeté hors du natal sous la pression des forces hostiles à la liberté…

21,50 euros

Paru le 1er avril 2002

Éditeur : Al Manar

Genre de la parution : Livre d’artiste

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.