Petite ourse de la pauvreté

Auteur : Lucien Suel

<i>Petite ourse de la pauvreté</i>

Les poèmes de Petite Ourse de la Pauvreté ont été écrits entre 1987 et 2007. En vers justifiés, ils rendent hommage à sept personnages ayant vécu dans le Pas-de-Calais. C’est Ivar Ch’Vavar, éditeur et poète vivant, qui, au long des années, m’a suggéré d’écrire la plupart des textes composant cette anthologie. On y rencontrera le romancier Georges Bernanos et son héroïne Mouchette, mon grand-père Fleury Verbrugghe, Benoît-Joseph Labre, saint patron des inadaptés sociaux, et les deux peintres, figures majeures de l’art brut, Augustin Lesage et Fleury-Joseph Crépin.

Paru le 1er mars 2012

Éditeur : Dernier télégramme

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Georges Didi-Huberman

Survivance des lucioles

Les lucioles, il ne tient qu’à nous de ne pas les voir disparaître. Or, nous devons pour cela, assumer nous-mêmes la liberté du mouvement, le retrait qui ne soit pas repli, la force diagonale, la faculté de faire apparaître des parcelles d’humanité, le désir indestructible. Nous devons donc nous-mêmes - en retrait du règne et de la gloire, dans la brèche ouverte entre le passé et le futur - devenir des lucioles et reformer par là une communauté du désir, une communauté de lueurs émises, de danses malgré tout, de pensée à transmettre. Dire oui dans la nuit traversée de lueurs, et ne pas se contenter de décrire le non de la lumière qui nous aveugle.

Georges Didi-Huberman, Survivance des lucioles, Éditions de Minuit, 2009.