Petite ourse de la pauvreté

Auteur : Lucien Suel

<i>Petite ourse de la pauvreté</i>

Les poèmes de Petite Ourse de la Pauvreté ont été écrits entre 1987 et 2007. En vers justifiés, ils rendent hommage à sept personnages ayant vécu dans le Pas-de-Calais. C’est Ivar Ch’Vavar, éditeur et poète vivant, qui, au long des années, m’a suggéré d’écrire la plupart des textes composant cette anthologie. On y rencontrera le romancier Georges Bernanos et son héroïne Mouchette, mon grand-père Fleury Verbrugghe, Benoît-Joseph Labre, saint patron des inadaptés sociaux, et les deux peintres, figures majeures de l’art brut, Augustin Lesage et Fleury-Joseph Crépin.

Paru le 1er mars 2012

Éditeur : Dernier télégramme

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.