Petite ourse de la pauvreté

Auteur : Lucien Suel

<i>Petite ourse de la pauvreté</i>

Les poèmes de Petite Ourse de la Pauvreté ont été écrits entre 1987 et 2007. En vers justifiés, ils rendent hommage à sept personnages ayant vécu dans le Pas-de-Calais. C’est Ivar Ch’Vavar, éditeur et poète vivant, qui, au long des années, m’a suggéré d’écrire la plupart des textes composant cette anthologie. On y rencontrera le romancier Georges Bernanos et son héroïne Mouchette, mon grand-père Fleury Verbrugghe, Benoît-Joseph Labre, saint patron des inadaptés sociaux, et les deux peintres, figures majeures de l’art brut, Augustin Lesage et Fleury-Joseph Crépin.

Paru le 1er mars 2012

Éditeur : Dernier télégramme

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.