Petits Poèmes dansés, Cie Entresols

Une promenade mouvementée à travers petits poèmes et comptines.

Dans cette pièce dédiée aux plus jeunes, la chorégraphe Florence Peyramond a choisi de réunir autour d’une traversée cocasse et empreinte d’imagerie enfantine des textes d’Arthur Rimbaud, Corinne Albaut, François David et Paul Géraldy.

Elle a composé pour l’occasion une histoire libre et originale entremêlant danse, texte, sons, musique, objets et couleurs afin de susciter la curiosité des plus jeunes et d’éveiller leur inspiration. Au travers de gestes évocateurs, de mots simples, d’émotions universelles, la danse contemporaine se met au service de la poésie pour livrer un voyage fantasque dans l’enfance et l’imagination.

Véritable éveil au spectacle vivant, Petits Poèmes Dansés invite les jeunes spectateurs de poser un regard autre sur l’univers de la poésie ; une poésie animée par la danse qui prend corps dans l’espace et dans le temps.


« J’ai tendu des cordes de clocher à clocher ;
Des guirlandes de fenêtre à fenêtre ;
Des chaînes d’or d’étoile à étoile,
Et je danse ».
Arthur Rimbaud

Pièce Jeune Public 18 mois > 8 ans
Durée : 35 mn
Chorégraphe : Florence Peyramond
Interprètes : Catherine Petit ou Florence Peyramond

Site de la Compagnie Entresols



Poème
de l’instant

L’homme désert

Il n’y a pas d’aigle sans désirs.
Il n’y a pas d’aveugle sans regard.
Il n’y a pas de Bonheur.

Mais il n’y jamais ce chant tournoyant et délivrant, cette Parole de toujours, cette terrasse de splendeur portée entre les bras du jour, il n’y a pas ce chant et cette bouche qui chante, et ce corps qui chante cette bouche, et ce désir qui chante ce corps qui l’emporte à sourire, s’il n’y a pas Celle même qui attend encore, au milieu des palmes et des pluies, d’être déliée de son ombre.

André Delons, L’homme désert, Éditions Rougerie, 1986.