Pétra, s’égarer vers le ciel

Auteur : Emeric de Monteynard

Pétra, s'égarer vers le ciel

“ Le désert ou la mer, c’est l’horizon qui vous renvoie d’abord vers le haut, c’est la constance qui vous dévore les yeux, ce sont ces formes qui s’immiscent, à vous user le souffle, et ces questions qui se goûtent par tous les sens à la fois. (…)

À chaque instant, à Pétra, la lumière est plus riche des feux qu’elle allume, des pas qu’elle embrase et de tout ce qu’elle évite de dire ou d’effleurer.

Le vent la livre, la forme.

Mais c’est l’eau qui lave et qui finit. “

Paru le 1er janvier 2014

Éditeur : Tertium

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

Es como abrir un menhir con las manos

Cesad de buscar, vosotros mismos sois la puerta
y también los guardianes que prohiben la entrada.
A cada paso que dais os alejais del ombligo
convertidos en fantasmas sedientos de aventura.
Creeís que el matrimonio os libera de la muerte
o que el dinero os inscribe en la jerarquía divina.
Cesad de buscar, el filtro mágico es la conciencia,
ojo que puede regresar a las cuencas vacías de Dios
atravesando la muerte. Nadie se encuentra a sí mismo
recorriendo los mares o bajando a cavernas.
No es fácil, es como abrir un menhir con las manos
porque tenemos un alma más dura que la piedra.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.