Poème sur Mantes la Ville

Alain Serres

Mantes-la-ville
Aux enfants de ses quartiers

C’est à Mantes-lavoir
que le jour rince nos mines,
nos mines en papier journal
Salies par le plomb de la vie.

C’est à Mantes-la vie
que la lumière pressée nous sert le thé
de nos impatiences infusées,
de nos fragiles désirs d’îles.

C’est à Mantes-la ville
que ton lilas pousse
dans le désert de tes paumes ouvertes,
et tu n’en sais rien.
Regarde encore tes mains
et parle-leur.

Alain Serres

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.