Poèmes de la nuit & Peindre les symphonies de Chostakovitch

Les Poèmes de la nuit communiquent au lecteur sa passion de la musique. Ils sont dédiés au grand pianiste Evgeny Kissin. Dans le recueil, Béatrice rend également hommage à leur amie commune, in memoriam : Madame Josette Samson-François.
Béatrice Gaugué-Natorp ouvre les cloisons entre les différentes expressions de soi et privilégie les valeurs de partage.
Dans ce même esprit, elle signe un essai, Peindre les symphonies de Chostakovitch accompagné des peintures qu’elle a réalisées. Béatrice traduit avec un pinceau le monde sonore de ce compositeur russe, malmené par Staline, qui présidait au destin du pays …La poète -et peintre- s’attache à transcrire l’élan créatif de Chostakovitch, contrarié par des temps difficiles…

Paru le 1er janvier 2014

Éditeur : Voix Tissées

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.