Poèmes de la nuit & Peindre les symphonies de Chostakovitch

Les Poèmes de la nuit communiquent au lecteur sa passion de la musique. Ils sont dédiés au grand pianiste Evgeny Kissin. Dans le recueil, Béatrice rend également hommage à leur amie commune, in memoriam : Madame Josette Samson-François.
Béatrice Gaugué-Natorp ouvre les cloisons entre les différentes expressions de soi et privilégie les valeurs de partage.
Dans ce même esprit, elle signe un essai, Peindre les symphonies de Chostakovitch accompagné des peintures qu’elle a réalisées. Béatrice traduit avec un pinceau le monde sonore de ce compositeur russe, malmené par Staline, qui présidait au destin du pays …La poète -et peintre- s’attache à transcrire l’élan créatif de Chostakovitch, contrarié par des temps difficiles…

Paru le 1er janvier 2014

Éditeur : Voix Tissées

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Philip Larkin

Où vivre, sinon ?

Is it for now or for always
The world hangs on a stalk ?
Is it a trick or a trysting-place,
The woods we have found to walk ?

Is it a mirage or a miracle,
Your lips that lift at mine :
And the suns like juggler’s juggling-balls,
Are they a sham or a sign ?

Shine out, my sudden angel,
Break fear with breast and brow,
I take you now and for always,
For always is always now.

Philip Larkin, Où vivre, sinon ?, Traduit de l’anglais par Jacques Nassif, Éditions de la Différence, 1994.