Poésie involontaire et poésie intentionnelle de Paul Eluard

Poésie involontaire et poésie intentionnelle de Paul Eluard

Préface de Jean-Pierre Siméon

Dans cette anthologie de citations qui date de 1942, Paul Eluard affirme cette conception d’une poésie qui accueille aussi bien la parole involontaire, souvent populaire, fruit du hasard, et la parole intentionnelle où affluent les images, les combinaisons nouvelles, les jeux de répétitions et échos sémantiques. Ainsi, comme l’affirme Jean-Pierre Siméon, "le génie de Paul Eluard est d’avoir concentré, en quelques dizaines de pages, tous les ressorts du poétique en deçà et au-delà de sa définition fossilisée en vers comptés/rimés."

Paru le 27 janvier 2011

Éditeur : Seghers

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Une tristesse bleue et grise

Évidemment l’orgueil et la trouble passion
Les papiers arrachés, bien sûr, les volets clos
Les livres sans mémoire et presque à l’abandon
L’étui de ton violon fermé comme un sanglot
Mais penser à tes gestes carrés vers les miens
La presque cruauté, la langueur infinie
Le rire en plein désir et les larmes à la fin
M’ont fait aimer la mort et préférer la vie

Sarclo, Une tristesse bleue et grise, « Éloge d’une tristesse », Côtes du Rhône Productions, 1992.