Poésie sur Seine N°92

Poésie sur Seine N°92

Les poètes du XXIe siècle

Hommage à JHean Joubert

Poètes à l’honneur
Hédi Bouraoui, Claude Held, Béatrice Libert, Jeanne Salesse

Et si on parlait poésie ?
Georges-Emmanuel Clancier : les mémoires d’un jeune homme de 102 ans par Jean-Paul Giraux

Poèmes en liberté
Club de poésie jeunesse par Danièle Corre

Le coup de book

Du côté des nouvelles

L’actualité poétique par les livres

Le monde des revues poétiques

Paru le 1er août 2017

Éditeur : Poésie sur seine

Genre de la parution : Revue

Poème
de l’instant

Eugenio de Andrade

Blanc sur Blanc

Traverser le matin jusqu’à la feuille
des peupliers,
être frère d’une étoile, ou son fils,
ou peut-être père un jour d’une autre lumière de soie,

ignorer les eaux de mon nom,
les secrètes noces du regard,
les charbons et les lèvres de la soif,
ne pas savoir comment

l’on finit par mourir d’une telle hésitation,
un si grand désir
d’être flamme, de brûler ainsi d’étoile
en étoile,

jusqu’à la fin.

Eugenio de Andrade, Blanc sur Blanc, Traduit du portugais par Michel Chandeigne, Éditions de la Différence, 1988.