Poètes néerlandais de la modernité

Auteur : Henri Deluy

Poètes néerlandais de la modernité

De la fin du XIXe siècle au début du XXIe, de Herman Gorter (1864-1927), jusqu’à Saskia de Jong (1973), ce sont deux cent trente-quatre poèmes et vingt-sept poètes d’une modernité que réunit cette anthologie, arbitraire et contrastée. Une anthologie venue de loin, mais pas de très loin, sans cesse troublée par la rumeur proche d’une langue autre, toujours en mutation et pourtant familière à l’oreille. Une anthologie pour le grand air, l’espace, le saut des vents, la couleur du ciel. Une anthologie pour la comparaison et l’oubli des différences. Dans Poètes néerlandais de la modernité, Henri Deluy a rassemblé des poètes qui, depuis ce qu’on a appelé le « Mouvement de 1880 », ont chanté le beau et envisagé la poésie comme l’expression la plus haute de l’homme. Les Tachtigers (de « tachtig », quatre-vingt, soit « ceux des années 80 »), ces hommes et rares femmes qui se sont manifestés à partir de 1880, ont provoqué une rupture avec la poésie des pasteurs protestants alors de mise. La génération montante avait à l’esprit une toute autre poésie, plus individualiste, plus passionnée.
Observateur de la poésie néerlandaise depuis 1950 – époque où il a vécu aux Pays-Bas avec son épouse hollandaise–, pionnier et passeur, Henri Deluy propose au lecteur francophone une sélection qui témoigne d’un sens prononcé de la poésie moderne.

Paru le 1er janvier 2011

Éditeur : Le Temps des cerises

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

François de Cornière

Quelque chose de ce qui se passe

Je soulève une pierre
et c’est ma vie dessous.

François de Cornière, Quelque chose de ce qui se passe, Le Castor Astral, 2021.